Comment devient-on maquilleuse artistique ?

L'art de manier les pinceaux

De l'autre côté du miroir

“Etre maquilleuse ce n’est pas juste savoir poser un dessin sur un visage”

Recette secrète d’un maquillage artistique réussi :
  • Un grand sourire
  • Des gestes doux, précis ET rapides
  • De l’imagination (cf chat/sirène ou zombie/cupcake)
  • Des blagues pour les parents qui font (longtemps) la queue
  • Un grand stock de mouchoirs (cf reste de gaufre au Chocolat)
  • Du matériel de facepainting de qualité (pas du Posca)
  • Des paillettes (beaucoup) de préférence biodégradables
Mais aussi une patience et une bienveillance à toutes épreuves pour :
  • Proposer à un enfant pas rassuré un maquillage sur la main plutôt que sur le visage pour sentir les guilis du pinceau
  • Expliquer à un parent que son garçon peut se maquiller en papillon et sa fille en Spiderman
  • Gérer les débuts de conflit dans la file d’attente

"Mon moment préféré? Quand les enfants découvrent leur maquillage dans le miroir"

Maquillage facepainting le monde de nemo
facepainting maquilleuse enfant sirene mermaid
Maquilleuse entrain de maquiller une petite fille

Comment tout a commencé

D’un rêve d’ado à un vrai savoir-faire partagé

facepainting maquillage bar main superman super hero
Aussi loin que je me souvienne j’adorai grimmer au stylo bic, les visages des stars sur les Télé7jours de mes grands parents… Puis à 14 ans je rêvais de devenir maquilleuse artistique. Mais le milieu n’était pas autant développé qu’aujourd’hui et les formations rares, chères et bien souvent limitées à l’esthétique ou aux effets spéciaux.
Alors à défaut de maquiller, je dessinais, surtout dans les marges de mes cahiers… Je dessinais de grands yeux que je maquillais, je photocopiais en noir et blanc des portraits publicitaire et je les maquillais à l’acrylique…
face chat maquillage
De là j’ai enchainé un BAC L arts plastiques, un BTS de communication visuelle option design et publicité et DU d’art thérapie… j’ai enchainé les jobs et en 2017 j’ai lancé “Les récréations créatives” dont l’essentiel de l’activité est l’animation d’ateliers créatifs.
Et puis un jour une petite boutique où j’avais l’habitude d’animer des ateliers m’a demandé si je pouvais venir maquiller les enfants pour Halloween… Imaginez le flash back qu’a fait ma mémoire sur ces fameux maquillages dessinés.
Évidemment j’ai accepté j’ai démarré avec une petite palette et 4 pinceaux et de chez Eulenspiegel et des modèles imprimés trouvés sur Pinterest.
Les split cake, la technique d’une one stroke, les doubles dips et les drops m’étaient alors totalement inconnus… J’ai tout de même enchainés plusieurs petits contrats avec un réel plaisir. Voir les yeux des enfants s’illuminaient en 3 coups de pinceaux c’est extraordinaire.
Je ne pouvais pas m’arrêter là il fallait que j’en prenne plus, beaucoup plus.
J’ai alors suivi ma première formation avec Cindy Loridan à Alès qui m’a fait découvrir les vrais produits et techniques professionnelles du monde du fascinant du facepainting.
Puis une seconde formation sur Paris avec la maquilleuse russe Milena Potekhina et en ce moment je suis les cours de L’École Internationale de Face Painting d’Olga Murasev coachée par Elodie Ternois. Et est ce que je compte m’arrêter là? Surement pas…
formation facepainting
Rejoignez-moi sur INSTAGRAM et posez-moi toutes vos questions